Le SAIO

Les cordées de la réussite en Guyane

Le mot du Recteur :

Les « Cordées de la réussite » représentent le second des 3 axes du programme d’action triennal du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dans le cadre du plan « Espoir banlieue ».

Il s’agit de labelliser des partenariats entre un établissement d’enseignement supérieur (grande école, université ou lycée à classes préparatoires) d’une part, et des lycées sources d’autre part.

La situation particulière de notre académie (éloignement de la métropole, prévalence forte de l’enseignement professionnel, faible ambition de nombreux élèves et familles, tissu économique essentiellement constitué de PME et de TPE) me conduit à proposer un fonctionnement adapté de ces cordées.

Mes objectifs :

  • développer l’ambition des jeunes guyanais, notamment des plus défavorisés
  • Accroître les chances de réussites de tous dans l’enseignement supérieur
Les propositions :
  • Poursuivre les partenariats déjà engagés, notamment avec l’INSA Lyon, l’IEP de Paris
  • Au niveau régional, encourager les établissements de l’académie à devenir premiers de cordées
  • Proposer aux lycéens les plus défavorisés trois types de cordées dès la classe de 1ère :
    • Pour les lycéens des séries générales : les têtes de cordée seraient les CPGE ou l’Université (écoles d’ingénieurs, masters, doctorats) ;
    • Pour les lycéens des séries technologiques, les têtes de cordées seraient l’IUT, l’Université (licences professionnelles) ;
    • Pour les lycéens des séries professionnelles, les têtes de cordée seraient les STS.

Le fonctionnement : Chaque cordée comprend des représentants de l’enseignement supérieur, des enseignants et des lycéens des établissements d’origine ainsi que des représentants du monde de l’entreprise.

Pour les élèves volontaires et repérés par les équipes pédagogiques des établissements d’origine, un tutorat est mis en place sous forme de séances de travail permettant de développer les connaissances, les méthodes de travail, la culture générale. Des projets pédagogiques peuvent être envisagés entre les lycées et les établissements du supérieur.
Des modules de préparation à l’orientation sont également inclus dans le tutorat.

Une manifestation annuelle regroupant les différentes cordées permettra un échange de pratiques.

Au niveau national : Les objectifs et le fonctionnement seront similaires à ceux des cordées régionales, mais pourront utiliser les moyens modernes de communication (Internet, visioconférences)

Le Recteur
Philippe LACOMBE

Documents à consulter
Mise à jour : mars 2014

Langues de Guyane



Bouquet Services

Le bouquet Services


Enseigner en Guyane

Enseigner en Guyane
©2013 Académie de la Guyane - Tous droits réservés